La démarche

Agir pour mieux vivre dans D'Autray
Image de main

La démarche « Agir pour mieux vivre dans D’Autray »

La démarche d’amélioration des conditions de vie, par la réussite éducative, la solidarité et l’inclusion sociale, dans la MRC de D’Autray, Agir pour mieux vivre dans D’Autray, est possible grâce au soutien financier de la Table de préfets de Lanaudière.

La démarche | Démarche lanaudoise visant l'amélioration des conditions de vie par la réussite éducative, la solidarité et l'inculsion sociale
Table des préfets Lanaudière
Agir pour mieux vivre dans D'Autray

Les grandes étapes de la démarche :

Septembre - octobre 2019

Portrait / état de la situation

Un portrait synthèse a été dressé pour chacun des pôles ainsi que pour l’ensemble de la MRC. Cet outil a été bâti en trois axes :

  • Une vue synthèse des données statistiques disponibles;
  • Des rencontres individuelles auprès des organismes et des concertations du territoire;
  • Une consultation des citoyens vivant dans un contexte de vulnérabilité.
Novembre 2019 à février 2020

Priorisation des enjeux

En novembre 2019, des rencontres de consultation sur les enjeux ont été tenues dans chacun des pôles de la MRC (Brandon, Berthier et Lavaltrie / Lanoraie). Une première étape de priorisation des enjeux fut alors travaillée.

En décembre 2019, une rencontre de validation / priorisation des enjeux a eu lieu, cette fois avec tous les membres du CLDS. Les enjeux prioritaires (priorités de la MRC) ont été déposés par le CLDS, à la Table des préfets de Lanaudière, fin février 2020. Le document détaillé de ces enjeux se trouve dans la section « Documentation ».

Mars 2020

Priorisation des enjeux du plan d’action

Les enjeux priorisés par le CLDS sont ceux utilisés pour le dépôt des projets dans le cadre de l’Alliance pour la solidarité et l’inclusion sociale. De ces Priorités, trois furent choisis pour chacun des pôles, pour être travaillés dans le plan d’action collectif, qui sera déposé par le CLDS et soutenu financièrement par la Fondation Lucie André Chagnon. Le document détaillé est disponible dans la section « Documentation ».

Mars à novembre 2020

Comités de travail

En mars 2020, dans le contexte où la COVID-19 a eu un impact direct sur le fonctionnement et sur les priorités des organismes communautaires, le temps et l’énergie des milieux a été détourné vers d’autres priorités. Aussi, le CLDS reprend ses travaux autour de la démarche lors d’une rencontre en août 2020.

Pour chaque enjeu du plan d’action, un comité de travail détermine des projets à mettre en œuvre pour répondre aux enjeux priorisés, via l’approche des chemins de changements.

Novembre - décembre 2020

Dépôts

En contexte pandémique, de nouveaux échéanciers ont été annoncés par la Table des préfets de Lanaudière :

  • Projets pour l’Alliance pour la solidarité et l’inclusion sociale: du 16 novembre au 18 décembre
  • Plan d’action soutenu par la Fondation Lucie André Chagnon : 18 décembre

Un CLDS, en décembre, est prévu pour finaliser le plan d’action concerté. À la suite de ces dépôts, la Table des préfets analysera les demandes.

À partir d’avril 2021

Mise en œuvre des projets

La mise en œuvre des différents projets est prévue pour avril 2021. Les projets soutenus par le fonds de l’Alliance pour la solidarité et l’inclusion sociale sont possibles pour deux ans (2021-2022 et 2022-2023) tandis que ceux du plan d’action concerté soutenu par la Fondation Lucie André Chagnon sont prévus pour trois ans (2021-2022, 2022-2023 et 2023-2024). Les détails des projets sont disponible dans la section « projets ».